2 September 2015

à écouter (5)

Si vous aimez Simone de Beauvoir, j'ai un cadeau magnifique pour vous :


une série de 5 émissions de 110 minutes chacune, truffées de bouts d'entretiens avec Simone elle-même ainsi qu'avec plein de gens qui l'ont connue ou ont été influencés par elle.

7 July 2015

3 June 2015

à écouter (3)

Dans le cadre de sa récente série «Sortir de la seconde guerre mondiale», La Fabrique de l'Histoire a présenté un entretien avec Serge et Beate Klarsfeld pour célébrer la publication de leurs mémoires communes en tant que chasseurs de nazis (chez Fayard/Flammarion). J'ai commandé ce livre à ma librairie et j'ai extrêmement hâte de le lire.

Est-il souhaitable de réaliser tout ce qui est techniquement possible? Les Nouveaux chemins de la connaissance explorent cette question sous un angle philosophique. (Les pièces musicales diffusées lors de cette émission sont excellentes, en particulier la chanson de Boris Vian!)

À ma grande honte, je commence à peine à découvrir l'œuvre d'Albert Camus. Franchement ennuyée par L'Étranger, j'ai cependant été époustouflée par La Peste, et c'est grâce à une émission de Ça peut pas faire de mal consacrée à la correspondance entre Camus et le poète René Char (publiée chez Flammarion) que j'ai eu ce grand bonheur littéraire.

28 May 2015

à écouter (2)

Vous aussi, dans votre enfance, vous avez rêvé de devenir égyptologue? Pierre Tallet parle avec passion du quotidien de ce métier sur Les Savanturiers. (Et si ce n'est déjà fait, abonnez-vous au Salon noir!)

Un peu de lecture, Ça peut pas faire de mal! Guillaume Gallienne interprète, joue avec beaucoup de subtilité et de sensibilité les extraits de romans qu'il choisit. Il vient d'entamer un cycle Zola : La Curée, L'Assommoir, Germinal...

22 May 2015

à écouter (1)

Je suis depuis longtemps très friande de baladiffusions (podcasts). Je passe chaque jour de nombreuses heures, écouteurs bien enfoncés dans les oreilles, à m'informer notamment sur la philosophie, l'histoire et la littérature. (Mes favoris se trouvent d'ailleurs ici.)

J'ai donc pensé partager de temps à autre des émissions qui m'ont particulièrement intéressée ou émue. Pour commencer, en voici deux :

- sur Le Temps des écrivains, un long entretien avec l'écrivain, sémiologue, etc. Umberto Eco, entre autres sur son tout nouveau roman, Numéro Zéro (je préfère de loin ses essais, bien que Le Pendule de Foucault soit devenu un de mes livres préférés); c'est toujours un plaisir d'entendre cet homme si brillant et si espiègle!

- sur Les Femmes, toute une histoire, on parle du rôle des femmes (souvent très jeunes) dans la Résistance en France lors de la 2e Guerre mondiale, et de l'expérience de celles internées à Ravensbrück, alors que deux d'entre elles entreront bientôt au Panthéon; le site de l'émission montre quelques photos extrêmement touchantes et mentionne plusieurs autobiographies de survivantes.

20 May 2015

perfection


From the oval-shaped flower-bed there rose perhaps a hundred stalks spreading into heart-shaped or tongue-shaped leaves half way up and unfurling at the tip red or blue or yellow petals marked with spots of colour raised upon the surface; and from the red, blue or yellow gloom of the throat emerged a straight bar, rough with gold dust and slightly clubbed at the end. The petals were voluminous enough to be stirred by the summer breeze, and when they moved, the red, blue and yellow lights passed one over the other, staining an inch of the brown earth beneath with a spot of the most intricate colour. The light fell either upon the smooth grey back of a pebble, or the shell of a snail with its brown circular veins, or, falling into a raindrop, it expanded with such intensity of red, blue and yellow the thin walls of water that one expected them to burst and disappear. Instead, the drop was left in a second silver grey once more, and the light now settled upon the flesh of a leaf, revealing the branching thread of fibre beneath the surface, and beneath the dome of the heart-shaped and tongue-shaped leaves. Then the breeze stirred rather more briskly overhead and the colour was flashed into the air above, into the eyes of the men and women who walk in Kew Gardens in July.
                                                                                                                                               Kew Gardens, Virginia Woolf

29 November 2014

politique

M. Mabeuf avait pour opinion politique d'aimer passionnément les plantes, et surtout les livres. Il possédait comme tout le monde sa terminaison en  iste, sans laquelle personne n'aurait pu vivre en ce temps-là, mais il n'était ni royaliste, ni bonapartiste, ni chartiste, ni orléaniste, ni anarchiste; il était bouquiniste.
                                                                                                                                      Les Misérables, Victor Hugo

22 October 2014

what we've been up to

Hello!

Well, I haven't been around as much as I'd planned... There's a variety of (mostly boring) reasons, but I thought I'd pop in to wave and let you know that I haven't entirely abandoned this space.

However, I'm spending most of my time and energy these days on another project, in French: C'est ben simple! Thus far, I've mostly shared super simple "recipes", but eventually there'll be more on there about other aspects of making everyday life less complicated. I don't pretend to be an expert on the subject, but there are so many blogs on simple/frugal living, but so few in French, that I thought it might be worth sharing my "experience" (how pretentious that sounds!).

In other news, Rebus has been on Fluoxetine for almost 3 months now, and things are still going very well. The changes in his behaviour are really remarkable, but the one that really brings tears to my eyes is that he no longer hides when strangers come around! He comes right out and says hello, as he used to do when I first adopted him, before all the moves and disruptions! I'm so happy that people get the chance to meet him and pet him and enjoy his sweet personality and laugh at his antics. He's my big swirly cinnamon bun again!